REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

DETROIT, ANATOMIE D'UN DECLIN.

 

(Source: Détroit, ville à Vendre article de Pap Ndiaye, dans L'Histoire, N°394, décembre 2013, p.38-39).

 

Un QUIZZ pour savoir si vous connaissez cette ville.

 

Le 18 juillet 2013, Détroit, dans le Michigan, est devenue la plus grande ville américaine à se déclarer officiellement en faillite, étranglée par une dette d'au moins 18 milliards de $. Nous allons expliqué les causes de cette faillite en étudiant l'histoire de la ville.

 

I. Détroit, ville stratégique.

La ville est fondée par les français, en 1701, dans la Nouvelle-France, territoire français en Amérique du Nord. La cité a une position stratégique, sur les Grands Lacs,

 


qui deviendront la frontière entre le futur Canada et les Etats-Unis d'Amérique.

Bénéficiant de cette position idéale, la ville va développer, au 19eme siècle, des activités marchandes et industrielles en profitant de son statut de ville-frontière. La ville comptait 21 000 habitants en 1850, 286 000 en 1900, soit une population X 14 en 50 ans, preuve du dynamisme de la cité du Michigan.

 

II. Détroit, ville de l'automobile.

 

En 1903, Henry Ford fonda à Détroit la Ford Motor Company qui va produire, dès 1908, la célèbre Ford T, première automobile produite selon des méthodes nouvelles dites "fordistes", basées sur la production de pièces standardisées produites en grande série ce qui permettait de réduire les coûts de fabrication et de vente.

 


 (Ford T)

La production à la chaîne, en 1913, va permettre une productivité record, avec une Ford T sortant toutes les 20 secondes de l'usine de Détroit. Des gigantesques usines, comme le complexe "Ford River Rouge" concentraient des milliers d'ouvriers.

 


Rapidement, les autres grands constructeurs d'automobile américains, comme General Motors et Chrysler, vont s'installer dans le sillage de Ford à Détroit, qui firent de la cité du Michigan la capitale de l'automobile mondiale.

La ville ayant besoin de beaucoup de main d'oeuvre, attira des centaines de milliers de travailleurs et la population urbaine passa de 1 million d'habitants en 1920 à 2 millions au début des années 50.

 

III.Le déclin de Détroit.

 

1°) Le lent appauvrissement de la ville.

 

A partir des années 40, les industriels cherchaient de la main d'oeuvre bon marché pour trouver leurs usines, et beaucoup de noirs, fuyant les états ségrégationnistes (= racistes) du Sud des Etats-Unis, vinrent s'installer dans la ville, travaillant pour des salaires inférieurs aux ouvriers blancs. Cette nouvelle population pauvre commença à investir le centre-ville et fit partir vers les banlieues les familles blanches, mouvement appelé le "white flight" qui se passa dans toutes les villes américaines, à partir des années 50. Le centre-ville se paupérisa (= s'appauvrit) lentement, avec le remplacement d'une population blanche aisée par une population noire pauvre. La municipalité de Détroit recueillait donc moins de rentrée fiscale mais les dépenses publiques étaient toujours les mêmes.

De plus, cette arrivée massive de population noire entraîna des tensions communautaires, les émeutes de 1967, fruit des rapports tendus entre la police et la communauté noire, illustra le malaise de la ville. Cette quasi-insurrection qui fit 47 morts et des milliers de blessés ne fit qu'accélérer le départ de la classe moyenne du centre-ville.

 

2°) La crise de l'automobile.

 

Mais le coup de grâce fut donné par la crise de l'automobile, qui entraîna de nombreuses fermetures d'usines dans les années 70.


 (Source : http://www.telerama.fr/monde/peut-on-sauver-detroit,63724.php)

Contrairement à d'autres ville du nord-est des USA, comme New-York ou Chicago, la ville n'avait pas une économie diversifiée et dépendait trop de l'industrie automobile. Le reste de population solvable quitta alors massivement la cité du Michigan, et alors que 2 millions d'habitants habitaient la ville, en 1950, il n'en reste plus que 700 000 aujourd'hui !

 


 

Le symbole du déclin de Detroit, fut le déménagement de la mythique compagnie de disque Motown, spécialisée dans la musique noire (Soul et R'n'B) de la ville du Michigan vers Los Angeles.

C'est cette crise qu'a évoqué le rappeur Eminem, originaire de Détroit, qui narra le chômage de son père, viré de son usine automobile, et sa jeunesse dans un milieu violent et dévasté ! Désormais, la population de Détroit est composé de 82 % de noirs, les usines ont fermé, les prix de l'immobilier se sont effondrés, les services publics ne sont plus assurés et le centre-ville est en ruine, dominé par les trafiquants de drogue, ce qui a valu à la ville d'être le sujet d'un film : "Détroit, ville sauvage", en 2011.

 


 

Même les ruines deviennent des attractions touristiques !

 




08/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres