REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

Identité et diversité n°1.

Le thème identité et diversité est un des objets d'étude du programme de Terminale Professionnelle.

Sujet et corrigé de la session du bac français 2013.

 

3 questions vont approfondir l'objet d'étude :

 

I.En quoi l'autre est-il semblable ou différent ?

 

1°) Nous sommes tous des terriens.

 

a°) Les théories racistes.

Au 19eme siècle se sont développés des théories racistes qui hiérarchisaient les races avec la race blanche au sommet de la pyramide, comme le précisait Arthur de Gobineau dans son Essai sur l'inégalité des races (1853).

Hitler et les nazis pousseront cette logique raciste jusqu'au délire, puisque la politique antisémite hitlérienne aboutira à exterminer le peuple juif d'Europe, durant la seconde guerre mondiale.

Aujourd'hui encore, des partis xénophobes (=racistes) désignent les étrangers comme les fauteurs de trouble, les responsables de la crise et alimentent le racisme. En Grèce, le parti Aube Dorée qui se réfère au nazisme est rentré au parlement.

b°) Les races n'existent pas.

La génétique moderne a démontré que les races n'existaient pas, biologiquement parlant. En effet, malgré la diversité des traits physiques humains,


tous les terriens ont le même génome.

 

2°) Des cultures différentes.

L'homme a une même nature, mais des cultures différentes. En philosophie, la distinction Nature/Culture recouvre la différence entre l'inné et l'acquis. L'inné est ce qui nous est donné à la naissance, l'acquis est ce que nous apprendrons tout au long de notre vie.

 

a°) Une mosaïque de cultures.

 

Les manières d'être, de croire, de penser, de parler, de s'habiller, de manger, sont extrêmement diverses, sur notre planète. Si une langue est l'âme d'un peuple, il existe entre 3000 et 7000 langues vivantes parlées, sur Terre, ce qui illustre bien la diversité linguistique et culturelle de notre monde.

b°) Le régionalisme en France.

En France, par exemple, le français est la langue nationale, mais il existe des langues régionales qui ont été réhabilitées depuis les années 50, comme le breton, le corse, l'alsacien, le provençal. Des écrivains comme Pierre-Jakez Hélias et son Cheval d'Orgueil, pour la culture bretonne, Marcel Pagnol et Jean Giono, pour la Provence, ont fait resurgir ces cultures locales réprimées par l'Etat français.

 

c°) Le voyage comme pédagogie de la diversité.

Le voyage permet, paradoxalement, de mieux connaître son identité.  En connaissant d'autres cultures, j'apprends à relativiser mon point de vue, à modifier ma vision du monde, à mieux comprendre l'autre et à mieux définir mon identité.

 

3°) Vers une culture mondiale ?

La mondialisation induite par les nouvelles technologies de l'information, par la démocratisation des voyages, crée une culture mondialisée.

a°) L'américanisation du monde.

Sous l'influence des grands médias américains, notamment le cinéma, le mode de vie américain, consumériste et individualiste, s'est généralisée à la planète entière. Un adolescent parisien est le copié-collé de son homologue new-yorkais, ils s'habillent en Nike ou en Adidas, mangent à McDonald's, boivent du Coca-Cola, joue à GTA et regardent Fast and Furious.

Le cinéma américain impose l'american way of life comme norme de vie à toute la planète et l'anglais devient la langue internationale.

L'américanisation du monde c'est aussi la transformation du citoyen en consommateur,  le consumérisme comme seul horizon idéologique et le supermarché comme nouvelle Eglise.

 


(Supermarket Lady, de Duane Hanson, 1969)

b°) Les résistances à cette mondialisation culturelle.

Des pays, des régions luttent pour préserver leur culture, leur gastronomie, leur manière de vivre. En France, le ministère de la Francophonie oeuvre pour défendre la langue française face à l'impérialisme de l'anglais. L'Etat, par le biais des avances sur recette, aide aussi la production cinématographique française face aux grands studios américains, ce qui a permis de pérenniser le cinéma français.

Au niveau gastronomique, les appellations de terroir ont beaucoup de succès car les consommateurs veulent retrouver une nourriture authentique différentes de celle servit dans les fast-food ! C'est José Bové qui s'est attaqué à un McDo, symbole de la Malbouffe, nourriture industrielle, grasse et peu chère.


L'association Slow Food, créée en 1989 lutte contre l'industrie agroalimentaire mondiale qui standardise les goûts et promeut une alimentation traditionnelle qui transmet des saveurs et des savoir-faire locaux.



06/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres