REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

L'organisation des Nations-Unies et les droits de l'homme.

(Source: wikipedia)

 

I. L'Organisation des Nations-Unies.

 

a°) Création le 24 octobre 1945.

 

Après le second conflit mondial, qui avait fait près de 60 millions de morts, les pays vainqueurs voulurent créer une organisation internationale, supra-étatique, qui organiserait les relations internationales de manière pacifique, en évitant le recours à la guerre pour régler des contentieux entre pays.

Héritière de la défunte Société des Nations (SDN), qui avait échoué à juguler la politique belliqueuse (= guerrière) des pays fascistes (Allemagne nazie + Italie mussolinienne), elle fut annoncée par le président Roosevelt, lors de sa rencontre avec Churchill, au large de Terre Neuve, le 14 août 1941, avec sa Charte de l'Atlantique et fut créée lors de la Conférence de San Francisco, le 24 octobre 1945, un peu plus d'un mois après la capitulation du Japon.

 

b°) Les instances de l'ONU.

 

Le siège de l'ONU se trouve à New-York, alors que celui de la SDN se trouvait en Suisse, symbole du déplacement du pouvoir, du Vieux-Continent (=Europe) vers le Nouveau Monde (=USA).

 

         Le siège des Nations-Unies, à New-York.

 


(Source: wikipedia)

 

Les pays membres de l'ONU possèdent un représentant à l'Assemblée Générale qui a un rôle purement consultatif. En 2011, 193 pays sur 196 sont membres de l'ONU.

Le vrai pouvoir est entre les mains du Conseil de Sécurité, composée de 5 membres permanents, les USA, l'URSS, la Chine, le Royaume-Uni, la France (La France, qui avait perdu la guerre en 1940, contre l'Allemagne nazie, n'a du sa place au Conseil de Sécurité, qu'à la résistance de De Gaulle), qui ont un droit de veto (= droit de s'opposer) et de 10 membres élus pour deux ans.

Le Conseil de sécurité qui détient le pouvoir exécutif, peut voter des résolutions sanctionnant un pays et décider d'une intervention militaire.

L'ONU dispose aussi d'une institution judiciaire, la Cour Internationale de Justice, qui siège à La Haye, elle a pour fonction de régler des conflits juridiques soumis par les états. Elle dispose aussi d'une fonction consultative.

Le secrétaire général des Nations-Unies, élu tous les 5 ans, dirige le secrétariat de l'ONU, qui a un rôle purement administratif, et doit veiller à la bonne marche de l'institution. C'est le sud-coréen Ban Ki-Moon qui est le secrétaire en fonction.


(Source: wikipedia)

 

c°) Les limites de l'ONU.

 

L'ONU dépend de ses pays membres, pour son financement, et est donc tributaire de leur bonne volonté. Les USA financent à hauteur de 22 % du budget, mais sont plutôt des mauvais payeurs, le Japon, 19,5 %, l'Allemagne, 8,6 %, la France, 6,5 %, le Royaume-Uni, 6,1%.

Les interventions militaires sous l'égide de l'ONU, demandent un consensus parmi les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité, qui peuvent toujours user de leur droit de veto pour refuser une intervention. Aussi, durant la guerre froide, excepté pour la guerre de Corée, due à la politique de la chaise vide de l'URSS, les deux super-grands, USA et Union Soviétique, ont neutralisé l'action du Conseil de Sécurité en se servant de leur droit de veto.

 

Depuis la fin de la guerre froide, en 1991, les casques bleus sont intervenus dans de nombreux pays, comme au Rwanda ou dans l'ex-Yougoslavie, mais ils n'ont pu empêcher, en tant que force d'interposition, les massacres d'être perpétrés.

 

Dans certaines régions, les casques bleus sont depuis longtemps présents comme force d'interposition, comme au sud-Liban, depuis 1978, avec la FINUL, qui doit superviser le départ des forces israéliennes de la région.

 

d°) L'ONU, instrument des puissants ?

 

C'est la critique que certains font, de la prestigieuse institution. En effet, l'état d'Israël, créé en 1948, ne se soumet que rarement à des résolutions de l'ONU, et n'a été victime d'aucune sanction pour ce non respect de ces résolutions. Alors que d'autres pays n'ont pas bénéficié d'une telle mansuétude (=indulgence). Le soutien indéfectible des USA, à l'état israélien y est certainement pour quelque chose. Mais ce "deux poids, deux mesures", fragilise l'impartialité (=neutralité) et la crédibilité de l'institution onusienne.

 

II.Les droits de l'homme.

 

a°) Déclaration universelle des droits de l'homme.

 

L'assemblée générale des Nations-Unies adopta la Déclaration universelle des droits de l'homme le 10 décembre 1948, à Paris.

Cette déclaration s'inspirait de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, du 26 août 1789, dans le sillage de la Révolution Française.

 

b°) Que sont les droits de l'homme ?

 

Les droits de l'homme sont les droits de l'individu. Le droit d'aller et venir, le droit d'opinion, le droit de croyance, le droit de vote, bref, il sacralise les droits individuels.

Certains critiquent ce "droit de l'hommisme", qui est né en Occident (=pays européens chrétiens) et qui est "ethnocentré" (=vision européenne). L'universalisme (= qui s'applique à tous les hommes)  des droits de l'homme ne serait-il pas une vision essentiellement européenne des droits de l'individu ? Car certaines aires civilisationnelles mettent encore le "collectif", le clan, la tribu ou l'ethnie avant l'individu, le "nous" avant le "je" ! Pourquoi la conception occidentale serait-elle supérieure à la conception africaine ou asiatique ?

 

Répondez à ce QUIZZ, pour tester vos connaissances.



12/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres