REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

La grève des mineurs de Carmaux en 1892.

I.Création du premier syndicat des mineurs en 1883.

 

La verrerie de Carmaux a ouvert ses portes en 1752 et avait obtenu l'autorisation d'exploiter le charbon local. A ce titre, la Compagnie minière de Carmaux, une des premières de France fut créée à cette époque. En 1882, la Verrerie emploie 300 ouvriers. En 1883, le premier syndicat des ouvriers mineurs de Carmaux est créé, un an avant la loi Waldeck-Rousseau, qui va autoriser la création des syndicats. Ce syndicat comptait parmi ses membres, Jean-Baptiste Calvignac qui sera élu, en 1892, maire socialiste de la ville.

 

II. La grève de 1892: mineurs contre patrons.

Jean Baptiste Calvignac, nouveau maire socialiste de Carmaux et leader des syndicats des mineurs est licencié par la Compagnie minière, le 2 août 1892 pour des absences dues à l'exercice de son mandat municipal. La compagnie écarte un leader ouvrier qui avait une grande emprise sur les salariés de la mine.

Mais les mineurs réagirent pour défendre leur représentant et se mirent en grève générale. Des prolétaires (= ouvriers) sont arrêtés et jugés.

 

III.L'intervention de Jean Jaurès.

 

Le leader socialiste, Jean Jaurès,

 


 

soutint alors la cause des mineurs, en accusant la Compagnie minière de mépriser le suffrage universel et d'avoir provoqué les ouvriers en renvoyant un de ses illustres représentants, Jean-Baptiste Calvignac, juste élu maire.  Jaurès défend ainsi le principe de la démocratie et de l'accès aux fonctions politiques pour les ouvriers, fonctions jusque-là réservées à la bourgeoisie.

 

IV. La victoire des mineurs et l'élection de Jaurès.

 

Le 30 octobre 1892, Calvignac est réintégré dans son poste, comme tous les grévistes. C'est la victoire des ouvriers contre le patronat, de la solidarité syndicale face au bon vouloir des patrons. Ce succès participa au dynamisme syndical qui pourra se développer avec la loi les autorisant officiellement, en 1894.

Jean Jaurès fut élu député de la circonscription de Carmaux, lors de l'élection législative de 1893, symbole du nouveau pouvoir de cette France ouvrière.



25/06/2013
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres