REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

REVISER L\'HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET L\'ECJS.

LA FIN DE L'URSS.

La chute de l'URSS en Audio pour vos MP3.

 

La révolution bolchevique initiée par Lénine, en octobre 1917, aboutit à la création de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques ou URSS, en décembre 1922. Grand vainqueur de la guerre contre l'Allemagne nazie, en 1945, avec les USA, l'URSS va s'épuiser dans une guerre froide contre les américains, en investissant massivement dans la production des armes au lieu d'investir de l'argent pour améliorer le sort des soviétiques. 

 

I. Gorbatchev et le déclin intérieur de l'URSS (1985-1991).


(Gorbatchev en 1986, source wikipedia)

Mikhail Gorbatchev est désigné, le 11 mars 1985, secrétaire général du Parti Communiste de l'URSS (PCUS), poste qui lui donne quasi tous les pouvoirs pour diriger son pays. Jeune, moderne, Gorbatchev veut réformer le régime soviétique qui connaît une crise économique, une crise politique (absence de démocratie) et veut mettre fin à la guerre froide, en arrêtant la guerre en Afghanistan et en négociant avec les USA.

 

1°) La Perestoïka ou la libéralisation de l'économie soviétique.

L'économie soviétique était étatisée, interdisant la propriété privée des moyens de production. Mais le pays connaissait des pénuries régulières et les magasins d'Etat étaient vides. Gorbatchev veut donc libérer les initiatives individuelles en redonnant la terre aux paysans et en permettant aux soviétiques de créer leur propre entreprise.

Mais ce brutal changement ne va pas entraîner une amélioration immédiate de la situation économique, entraînant un mécontentement grandissant de la population.

 

2°) La Glasnot ou la nouvelle liberté d'expression.

 

Depuis 1923, le seul parti légal (=autorisé) en URSS était le Parti Communiste de l'URSS (PCUS) et les seuls journaux autorisés dépendaient de ce parti. La liberté d'expression était interdite et la censure toute puissante.

Par la politique de la Glasnot, Gorbatchev redonne la parole au peuple et permet à de nouveaux journaux de paraître. Il fait libérer des milliers de prisonniers politiques. Mais au lieu d'améliorer la situation, cette nouvelle liberté d'expression va exprimer les mécontentements par rapport au régime, les soviétiques étant depuis trop longtemps privés de parole.

 

II.Le déclin de l'URSS à l'extérieur du pays.

1°) Une guerre en Afghanistan ruineuse (1979-1989).

En 1979, pour éviter l'effondrement du régime communiste afghan, allié à l'URSS, l'armée rouge envahit l'Afghanistan. Cette occupation soviétique va durer 10 ans, et être ruineuse pour l'économie soviétique. Dans le cadre de la guerre froide, les américains et les pays du Golfe, vont aider financièrement les combattants afghans, les djihadistes, contre l'ennemi soviétique (Islamistes qui se retourneront contre les USA, dans les années 90, pour finir dans les attentats du 11 septembre 2001).

En 1989, Gorbatchev qui veut terminer la guerre froide, retire les troupes soviétiques d'Afghanistan.

2°) L'Europe de l'Est se fissure.

a°) L'Europe de l'Est sous contrôle soviétique.

Depuis 1947 et le début de la guerre froide, l'Europe était divisée en deux zones d'influence. La zone d'influence américaine, à l'Ouest, la zone d'influence soviétique, à l'Est. La RDA, la Pologne, la Roumanie, la Hongrie, la Tchécoslovaquie et la Bulgarie, étaient sous domination soviétique et faisaient partie du Pacte de Varsovie, organisation militaire créée en 1955 qui faisait face à l'OTAN.

b°) La chute du mur de Berlin et la réunification allemande.

Les réformes de Gorbatchev, en URSS, avec sa Perestroïka et sa Glasnot, impactent tous les régimes d'Europe de l'Est, qui faiblissent aussi devant la contestation populaire. En novembre 1989, les berlinois de l'est détruisent le mur de la honte, érigé en 1961, et séparant Berlin-Ouest (zone américaine, anglaise et française) de Berlin-Est (zone soviétique).

Un an après, en octobre 1990, la RFA et la RDA se réunifient dans une seule Allemagne.

 

c°) La fin du régime communiste polonais.

 

#°) L'action de Solidarnosc et de Lech Walesa.

Dans les années 80, le syndicat Solidarnosc, dirigé par Lech Walesa, s'oppose au pouvoir communiste en Pologne. Pour contrer ce mouvement d'opposition, le général Jaruzelski, chef de la Pologne communiste, fait interdire le mouvement. Mais en 1988, devant le succès de ce dernier et des réformes libérales imposées à Moscou,  il est obligé de négocier avec lui. En août 1989, le régime communiste polonais n'est plus et des élections démocratiques sont faites.

 

3°) La fin de l'URSS (1991).

L'URSS était un pays fédéral, unissant de nombreux états. Les réformes de Gorbatchev, Perestroïka et Glasnot, vont faire resurgir les nationalismes. Dans les états baltes, en Ukraine, en Biélorussie et surtout en Russie, les élites politiques veulent sortir de l'URSS. En 1991, Boris Eltsine, président de la Russie, fit interdire le Parti Communiste de l'URSS en Russie et signifia la fin de l'URSS, qui fut remplacée par la Communauté des Etats Indépendants ou CEI.

 

Testez-vous sur la fin de l'URSS en répondant à ce QUIZZ.

 


 

 

 

 

 



12/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres